Jardin

Le Jardin de l’hôtel Lemon

Dans la journée vous pourrez profiter du jardin entouré de citronniers, palmiers centenaire, bananier d’un magnifique solandra qui grimpe sur la bâtisse et surtout du soleil de la ville de Menton avec 316 jours de soleil par an avec une température agréable toute l’année.

Depuis le XVIII° siècle, la cité est réputée pour la qualité de ses espaces botaniques. Elle est la ville où le citronnier pousse en pleine terre. Au XIXe siècle, à la faveur du microclimat mentonnais, des botanistes, notamment anglais, introduisirent des espèces tropicales et subtropicales et composèrent les harmonies végétales originales qui font aujourd’hui de Menton une serre à ciel ouvert.

Les espèces du jardin de l’hôtel Lemon :

3 citronniers :
Le citronnier est un arbre au port érigé qui atteindra rapidement 2,50 – 3 m. Son fruit jaune, le citron est très connu. Menton, grande productrice de ce fruit depuis des siècles, en a fait son emblème. Délicieux en tarte, le citron apporte son zeste à bien des plats ainsi que sa pulpe acide et juteuse. Le citronnier arbore aussi de grandes feuilles très parfumées, et des fleurs blanches qui le sont tout autant. La floraison est longue et renouvelée.

2 palmiers :
Le palmier n’est pas un arbre, mais un monocotylédone. Le stipe est au palmier ce que le tronc est à l’arbre. Il supporte les feuilles terminales. Il se forme avec le pétiole fibreux et empilé des feuilles mortes.

1 solandra :
La liane trompette est une arbuste grimpant originaire du Mexique.
La floraison est magnifique et les fleurs, en forme de trompette, sont d’une rare élégance.
L’entretien de cet arbuste est facile et grimpera aisément le long d’un treillage ou d’une palissade.

4 bougainvilliers :
Ce très bel arbuste grimpant originaire d’Amérique du Sud s’adapte très bien au climat méditerranéen.
Plante tropicale (voire subtropicale), le bougainvillier n’apparait en France qu’à la fin du 18ème siècle après que le botaniste Philibert Commerson, attaché à l’expédition brésilienne, découvre cette fleur qu’il nommera le bougainvillier en hommage à son commandant Bougainville.
Elle deviendra ainsi synonyme d’aventure dans le langage des fleurs.
La floraison est généreuse du printemps jusqu’à la fin de l’automne alors que le feuillage vert foncé persistera tout au long de l’année.
Le bougainvillier fait partie des plantes grimpantes parfumées.

1 magnolia :
Lorsque en 1711, un magnifique « Laurier tulipier » est débarqué au port de Nantes, son splendide feuillage brillant ne laisse pas indifférent. On le croit pourtant trop fragile pour résister aux hivers de la métropole. Il attendra près de 20 ans pour reprendre de sa belle vigueur et donner sa première fleur. Son succès n’attendra pas davantage. La multiplication par semis ne donnera pas de résultat, mais la technique du marcottage assurera une belle descendance à ce « glorieux enfant du Mississipi ». En 1764, François Bonamy, médecin et botaniste nantais, l’identifie sous le nom de Magnolia grandiflora.

1 Jacaranda :
Le jacaranda est un très bel arbre originaire d’Amérique Latine tropicale et de Madagascar, particulièrement apprécié pour la magnifique floraison mauve qu’il offre durant l’été.

1 Bananier :
Considérée comme la plus grande herbe du monde, le bananier est une plante tropicale très intéressante que l’on peut cultiver sous nos climats sous certaines conditions.